L’avocat n’a pas à justifier son mandat, même dans le cadre de l’exécution d’un marché public (notamment lors de la procédure d’établissement du décompte) :

L’avocat d’un entrepreneur peut valablement agir au nom de son client pour contester le décompte définitif d'un marché public sans avoir à justifier de son mandat.

Le Conseil d'État annule un arrêt de la CAA de Paris qui avait étonnamment considéré que l’avocat devait au préalable justifier son mandat.  

La Loi du 31 décembre 1971 et le Décret n° 2005-790 du 12 juillet 2005 réglementant l’activité des avocats sont dénués de toute ambiguïté à ce sujet : les avocats ont qualité pour représenter leurs clients « sans avoir à justifier du mandat qu'ils sont réputés avoir reçu dès lors qu'ils déclarent agir pour leur compte ».

CE, 18 déc. 2020, n° 427850